Trân Quang Hai, le grand maître du chant diphonique, est en ville!

Trân Quang Hai, le grand maître du chant diphonique, est en ville!

chant-dipho-tqh.jpg

En 1969, il « découvre » le chant diphonique grâce à un enregistrement sonore rapporté de Mongolie. Il s’émerveille. Sa curiosité l’emporte : il s’essaye, il s’acharne. Tout seul dans sa voiture, sous la douche, loin des voisins, il retrouve cette technique vocale millénaire qui permet de produire deux sons vocaux à la fois. Oui, oui, vous avez bien lu : deux notes avec sa seule et unique voix.

Depuis plus de trente ans, il est devenu le spécialiste mondial du chant diphonique.

Savant, fantaisiste, sympathique, joyeux, il a fait plusieurs fois tour du monde, invité à de nombreux festivals, colloques et symposiums. Il sait tout sur les chants de gorge de Mongolie, de Touva, du Tibet, du Nunavik, d’Afrique du Sud et d’ailleurs…

Docteur en ethnomusicologie, il est aussi simple qu’érudit, aussi touchant que surprenant, et vibrant autant qu’on peut l’être quand on fait vibrer deux notes à la fois!

Recherché par les chaînes de télévision et de radio, il aime aussi atteindre le grand public directement sur scène. Sa présence séduit et son art vocal étonne. Et vous ne l’avez pas encore entendu aux cuillères ou à la guimbarde! Attachez vos tuques ! Il est époustouflant.

Il cumule des talents de musicien, de chanteur, de communicateur, de chercheur et de pédagogue.

De passage à Montréal à l’invitation de son élève Bernard Dubreuil, il va donner deux ateliers à ne surtout pas rater !

Samedi 25 mai (débutants)
10:00-16:30
Le Belgo, studio 310, 372 Ste Catherine Ouest, Montréal

Dimanche 26 mai (avancés)
10:00-16:30
410 rue St Nicolas, suite 200 (coin St-Paul ouest)
dans le Vieux Montréal, (métro Place d’Armes)

À des milliers et des milliers de gens, du Brésil aux États-Unis en passant par l’Europe et l’Asie, il a montré que le chant diphonique était une technique vocale facile à acquérir, développant la voix, le souffle, l’oreille et même la bonne humeur!

Contact : Bernard Dubreuil, 514 285-2050, info@chantdegorge.com

[revenir au haut de la page]

Atelier pour les débutants, samedi 25 mai.
Le Belgo, studio 310, 372 St Catherine ouest,
10:00-16:30, Montréal.
Paiement sur place : 80$ cash par personne.

Tran Quang Hai présente d’abord les différentes formes de chants diphoniques dans le monde : Touva, Mongolie, Tibet, femmes Inuit, femmes Xhosa, etc. Il fait entendre des extraits tirés du livret CD Les voix du monde, qu’il a préparé avec Hugo Zemp, Bernard Lortat-Jacob et d’autres de ses collègues du CNRS, publié en 1996. Une très belle anthologie !

Il explique ce que sont les harmoniques et donne plusieurs exemples d’instruments de musique avec lesquels on utilise uniquement des harmoniques pour faire des mélodies : guimbarde, didgeridoo, etc. Son numéro de guimbarde est étonnant!

Il montre bien qu’il y a des harmoniques dans tous les sons musicaux … et donc aussi dans la voix.

Oui mais :
1) comment les amplifier pour qu’on puisse bien les entendre ?
2) et comment les faire varier pour qu’on puisse produire des mélodies ?

Tout l’atelier va servir de réponse à ces deux questions de fond.

Le matin

Le matin Tran Quang Hai fait faire toutes sortes d’exercices pour délier le corps, la langue, les lèvres, le larynx etc., qui vont servir à préparer la voix pour l’amplification des harmoniques. Tout le travail du matin porte sur les différentes manières de provoquer cette amplification tant recherchée, si étonnante dans la voix des nomades chanteurs de Touva et de Mongolie.

À la fin de la matinée, tout le monde entend 3 à 7 harmoniques dans sa voix. À ce stade, elles sont présentes et audibles, mais pas encore bien distinctes. On a tendance à les faire entendre les uns après les autres, sans pouvoir s’arrêter volontairement sur tel harmonique plutôt que sur tel autre. On fait comme un  »slide » au trombone…

Mais on est prêt pour l’étape suivante : apprendre à les contrôler. C’est le travail de l’après midi.

L’après-midi

Après un repas pris rapidement dans le quartier (une heure de pause), l’atelier reprend par une série d’exercices pour bouger avec plus de précision sa langue ou ses lèvres, afin de mieux contrôler l’harmonique que l’on fait entendre. Beaucoup d’attention est portée à la posture et à la respiration.

Maître Tran Quang Hai va vous révéler ses secrets pour faciliter le contrôle, pour passer d’un harmonique à l’autre volontairement et non pas involontairement, comme on le fait le matin… C’est que sa vaste expérience est une ressource incomparable. Il a vu des milliers de gens avec des voix bien différentes… et il a trouvé ce qui convient à tous et à toutes.

Il vous montrera aussi que l’on peut chanter une note, faire varier les harmoniques de cette note, puis chanter une autre note et faire varier les harmoniques de cette note là. C’est beau comme tout! On à l’impression de partir en voyage… Toute une cascade d’arpèges. Ça vibre, ça chatouille la moelle, je vous dis pas le plaisir!

Parfois on chante ensemble, parfois il fait travailler les personnes présentes l’une après l’autre. Parfois il les fait travailler en couple. Je vais l’assister dans cette tâche pour que chacun puisse recevoir une attention individuelle.

Tout cela se fait dans la plus grande bonne humeur. Je ne sais pas comment il fait, mais il donne confiance à chacun !

Ne vous attendez pas à chanter  »À la claire fontaine » avec vos harmoniques à la fin de l’après-midi, ce serait trop en demander. Mais vous pourrez faire entendre un arpège et déjà vous étonner vous-mêmes !

Les trente dernières minutes seront consacrées à un petit concert auquel vous pourrez participer. Ce sera votre premier concert de chant diphonique !

[revenir au haut de la page]

Atelier pour niveau avancé, Dimanche 26 mai.
410 rue St Nicolas, suite 200 (coin St-Paul ouest)
dans le Vieux Montréal, (métro Place d’Armes)
Paiement sur place : 80$ cash par personne.

Contenu

Vous avez déjà entendu des musiciens et chanteurs de Touva ( le groupe Huun Huur Tu ? Shu-de? Chirgilchin ?) ou de Mongolie (Tserendavaa ? Gambold ? Sunduï? ) ou des moines tibétains de passage à Montréal ( Monastère de Gyüto ? De Drepung Loseling?), bref vous êtes une des rares personnes à savoir que les notes chantées sont pleines d’harmoniques et que l’on peut amplifier ces harmoniques à volonté et faire varier pour produire des mélodies.

Si ça se trouve, vous avez déjà suivi un atelier avec moi et vous avez aimé ça ! Vous connaissez les styles de base, le Sygyt et le Karguiraa. En tout cas, ces  »sons quoi sont dans les sons » vous sont rentrés dans le cœur et dans le corps et … vous voulez aller plus loin. Ça tombe bien!

Vous vous êtes pratiqué un peu, beaucoup, mais tout seul, et tout seul c’est difficile et vous voulez un avis expérimenté, un petit boost, bref un conseil de Maître, donné avec attention et compassion. Vous tombez encore bien !

Le matin

Le matin Tran Quang Hai prend contact avec vos voix. Il établi avec vous vos atouts et vos objectifs :
Qu’est ce que vous voulez travailler en particulier ?
Est-ce que vous voulez être encore plus sélectif, plus précis, faire des harmoniques plus clairs ET plus sonores ( vous voulez la totale autrement dit…) ?
Est-ce surtout votre amplification que vous ne trouvez pas encore satisfaisante ?
Est-ce qu’il vous manque des harmoniques aiguës (du coté de H10, H12) sur certaines notes fondamentales ? Comment faire pour les  »attraper » ?
Est-ce que vous voulez travailler une mélodie particulière que vous avez trouvée sur un CD et que vous avez amenée avec vous ?
Est-ce que vous voulez travailler le Chylandyk, cette combinaison de Karguiraa (avec une sous-note basse) et de Sygyt (avec des harmoniques aigus) ?
Est-ce que vous voulez présenter une chanson sur laquelle vous avez déjà travaillé ?

Une fois fait ce tour d’horizon sonore, Haï vous lance dans une série d’exercices d’échauffement. Il personnalise au maximum ses interventions. Vous constatez avec lui que vos voix sont différentes. Vous voyez que sa pédagogie s’adapte à vos forces et à vos faiblesses.

En général, tout le monde veut avoir des harmoniques plus clairs et plus forts. Donc il commence par cela et passe une bonne partie de la matinée sur le sujet.

Quelques objectifs particuliers sont traités également. Et c’est au bénéfice de tous.

Après une pause-repas d’une heure, l’atelier reprend.

Après-midi

L’après-midi, après une nouvelle séance d’échauffements, de posture et de respiration, il joue une mélodie à la guimbarde et demande à tous les volontaires de la reproduire. Allez-y jetez vous à l’eau, vous êtes venus pour cela! Dès fois ça marche bien, des fois c’est plus difficile… Mais il est là pour vous guider. C’est l’exercice de base pour le niveau avancé : entendre et reproduire une mélodie. Cela peut être 4 notes de suite seulement, ou toute un phrasé, cela dépend du niveau d’avancement de chacun. En tout cas le décor est bien posé : vous amplifiez vos harmoniques pour faire de la musique avec. Pas pour épater la galerie, mais pour vous faire plaisir, pour être créatif, pour chanter avec des musiciens…

Quand chacun à eu son tour, il commente, il explique, il donne des exemples avec sa voix et il donne une synthèse des moyens à employer pour :
1) identifier les harmoniques de la mélodie à reproduire
2) la reproduire avec musicalité et avec cœur.

Ah, passer de la technique pure à la présentation artistique d’une pièce, c’est là tout l’art du Maître et c’est cet art dont vous voulez vous approcher. Comme je vous comprends. Je serai avec vous, prêt à prendre moi aussi une bonne leçon.

La fin de l’après-midi se passe à traiter les autres objectifs spécifiques énoncés le matin.

On discute et on réunit le matériel sonore pour un concert avec tous les volontaires et, hop, on termine par 30 minutes de concert dans lequel les progrès de chacun des participants, croyez moi, seront déjà sensibles.

C’est pas beau ça! Avouez que vous n’avez jamais suivi un atelier comme cela ! Eh bien justement, c’est l’occasion … et une occasion à ne pas rater!

[revenir au haut de la page]

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s