Jour : 17 janvier 2017

Jew’s harp / Guimbarde – Hmong – Vietnam

Jew’s harp / Guimbarde – Hmong – Vietnam

Published on Jan 3, 2017

In northern Vietnam, Hmong girls (and boys) use a Jew’s harp (ncas, pronounced ncha) in their courtyard rituals. In this practice, it is the tones of the Hmong language that impose the melody. The rhythmic playing of the finger composes the initial of each word while the more or less large opening the oral cavity draws the vowels. Add to this the poetic and the metaphors of the text, one will then understand the subtlety of such a loving language. This Jew’s harp is made of fine brass. It is about ten centimeters long and one centimeter wide. When not in use, it is stored in a bamboo case.
Regarding the sequence, it is easy to understand that the woman who plays in front of our camera has passed the age of the love rituals accompanied by Jew’s harp and that the lovers do not call the media during their intimate dialogues!
© Patrick Kersalé 2016

Au nord du Vietnam, les jeunes filles (et garçons) hmong utilisent une guimbarde (ncas, prononcer ncha) dans leurs rituels de cour d’amour. Dans cette pratique, ce sont les tons de la langue qui imposent la mélodie. Le jeu rythmique du doigt compose l’initiale de chaque mot tandis que l’ouverture plus ou moins grande la cavité buccale dessine les voyelles. Ajoutons à cela la poétique et les métaphores du texte, on comprendra alors la subtilité d’un tel langage amoureux. Cette guimbarde est confectionnée dans une fine feuille de laiton. Elle mesure une dizaine de centimètres de long et un centimètre de large. Quand elle n’est pas utilisée, elle est rangée dans un étui de bambou.
À propos de la séquence, on comprendra aisément que la femme qui joue devant notre caméra a passé l’âge des rituels amoureux accompagnés de guimbarde et que les amants ne convoquent pas les médias lors de leurs dialogues intimes !
© Patrick Kersalé 2016

To know more / Pour en savoir plus:
http://lugdivine.com/cd-dvd-livres/no…

Signing / Chant – Dao Ɖỏ (Red Yao) – Vietnam

Signing / Chant – Dao Ɖỏ (Red Yao) – Vietnam

Published on Jan 3, 2017

The Red Dao (in Vietnamese Dao Ɖỏ) owe their name to the color of their turban. Generally, women wear trousers and a long tunic split at the front.
This singer, 20 years old, transcribed on a notebook this song that she produces in the intimate setting of her house on one level. The house lives to the rhythm of the conversations of the family and the neighborhood, the indispensable pedal-sewing machine and the strolling of the poultry.
At the time code 02’21, we can follow the lyrics of the song transcribed in Latin characters, like the contemporary Vietnamese language, accompanied by tonal accents. A vowel or a group of vowels with a sharp accent indicates a rising tone, a grave accent, a descending tone. The neutral tone is characterized by a vowel without an accent. The melody follows the same principle. As for the circumflex accent, it modifies the opening of the vowel and not the tone of the word.
© Patrick Kersalé 2016

Les Dao Rouges (en vietnamien Dao Ɖỏ) doivent leur appellation à la couleur de leur turban. Généralement, les femmes portent un pantalon et une longue tunique fendue sur le devant.
Cette chanteuse, âgée de 20 ans, a transcrit sur un cahier ce chant qu’elle produit dans le cadre intime de sa maison de plain-pied. La maison vit au rythme des conversations de la famille et du voisinage, de l’indispensable machine à coudre à pédale et de la déambulation de la volaille.
Au code temporel 02’21, on peut suivre les paroles du chant transcrites en caractères latins, à l’instar de la langue vietnamienne contemporaine, assortis des accents tonals. Une voyelle ou un groupe de voyelles avec un accent aigu indique un ton montant, un accent grave, un ton descendant ; le ton neutre est caractérisé par une voyelle sans accent. La mélodie suit ce même principe. Quant à l’accent circonflexe, il modifie l’ouverture de la voyelle et non la tonalité du mot.
© Patrick Kersalé 2016

To know more / Pour en savoir plus:
http://lugdivine.com/cd-dvd-livres/no…

Shock wave bamboo tube / Tube de bambou à onde de choc – Lawae – Vietnam

Shock wave bamboo tube / Tube de bambou à onde de choc – Lawae – Vietnam

Published on Jan 3, 2017

In southern Laos, women play a sound game that is simple in appearance. This is to create a shock wave in a bamboo pipe by hitting with both hands positioned in a spoon. While one sends pressurized air to the base of the tube, the other mouth and discharges rhythmically the upper part of the tube.
The introduction of the sequence shows how the rhythm, even if anecdotal, is present in the daily activities of women: rocking, shelling rice by pounding.
© Patrick Kersalé 2016

Au sud du Laos, les femmes s’adonnent à un jeu sonore qui n’est simple qu’en apparence. Il s’agit de créer une onde de choc dans un tuyau de bambou en frappant avec les deux mains positionnées en cuillère. Tandis que l’une envoie de l’air sous pression à la base du tube, l’autre bouche et débouche rythmiquement la partie supérieure du tube.
L’introduction de la séquence montre combien le rythme, même si cela est anecdotique, est présent dans les activités quotidiennes des femmes : bercement, décorticage du riz par pilonnage notamment.
© Patrick Kersalé 2016

To know more / Pour en savoir plus:
http://lugdivine.com/cd-dvd-livres/no…